Le prolongement de la semaine des lycées français du monde

Dans le prolongement de la « semaine des lycées français du monde », le lycée Alexandre Dumas de Moscou met en place des formations en faveur de la scolarisation des élèves à besoins éducatifs particuliers, sujet prioritaire de l’Agence pour l’Enseignement Français à l’Etranger.

Après les conférences et la table ronde du 17 novembre dernier, sur le thème : Quelle école pour une société inclusive ?, une deuxième journée de formation des personnels a été organisée le 13 mars 2018, intitulée : « S’adapter à la diversité de tous les élèves ».

Pour rappel, du 12 au 18 novembre derniers, tous les personnels du lycée français de Moscou se sont mobilisés pour participer à la « Semaine des Lycées Français du Monde » organisée dans tous les établissements français du réseau. Chaque jour de la semaine donnait lieu à une présentation d’une spécificité du système éducatif français.

Pour la journée consacrée à l’école inclusive, Mme DELAUBIER, proviseur du lycée, avait invité M. José PUIG, Directeur de l’INS-HEA, à Paris. M. PUIG avait alors donné une conférence aux parents d’élèves, à des invités des écoles russes partenaires ainsi qu’à des personnels du SCAC le jeudi 16 novembre. Le vendredi 17 novembre, Monsieur PUIG avait rencontré des élèves du CVL et de l’AEL avant de donner une nouvelle conférence suivie d’une table ronde, à l’attention de l’ensemble des personnels enseignants et d’éducation et ce, en présence de Monsieur Christophe BOUCHARD, Directeur de l’AEFE, ainsi que de Mme Isabelle PICAULT (IEN, référente handicap à l’AEFE).

Mme le proviseur, en lien avec Didier BROCHERAY, maître formateur, et sur la base d’un état des lieux des attentes des personnels, avait souhaité prolonger ce premier temps de réflexion par un temps de formation plus «pratique» destiné à l’ensemble des professeurs du 1er et du 2nd degré.

Cette deuxième session de formation s’est donc tenue hier, mercredi 14 mars 2018, sur le site de Milioutinski avec l’intervention de Madame Corinne GALLET, formatrice spécialisée et collaboratrice de Monsieur PUIG à l’INS-HEA.

Les objectifs généraux retenus étaient les suivants : – Mieux connaître les troubles spécifiques du langage et des apprentissages – Savoir prendre en compte les spécificités de nos élèves pour leur permettre d’entrer dans les apprentissages (différencier, adapter) – Faire du PAP un véritable outil pédagogique pour la scolarisation des élèves à besoins éducatifs particuliers.

La matinée a été réservée aux équipes du second degré et s’est déroulée en deux parties :

09h00 – 10h30
Un premier temps de formation destiné à tous les professeurs principaux a permis d’aborder les thèmes et les questions suivantes : difficultés, troubles ou troubles spécifiques des apprentissages (?), adapter est-ce simplifier (?), le partenariat et la relation avec les familles, le PAP et le travail d’équipe…

10h45 – 12h15
Un second temps de formation a permis un travail plus approfondi et plus pratique sur quelques troubles « dys » avec des mises en situation : instaurer un climat de confiance, favoriser l’enseignement explicite, différencier ses actions pédagogiques (flexibilité pédagogique, adaptation et modification).

L’après-midi, tous les professeurs du 1er degré ont, à leur tour, bénéficié d’un temps de concertation de 14h45 à 17h45. La réflexion a principalement porté sur la dyslexie et les troubles de déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité, sur les aménagements pédagogiques et les adaptations possibles à opérer en classe.

En fin d’après-midi, et pour clôturer cette journée passionnante, M. KORICHE, attaché de coopération éducative et Mme DELAUBIER, proviseur, ont réuni le groupe de travail qui s’était constitué sur la question pour un bilan avec Mme GALLET. A la demande générale, il a été convenu que la réflexion sur l’école inclusive se poursuivrait à Moscou en 2018-2019 avec une nouvelle formation « d’initiative locale » mais aussi dans le cadre du programme de formation de la zone.