Arts visuels au Muzeon pour les CP et CE2 de l’IDF

Nous avons souhaité travailler en arts visuels autour du jardin. Nous souhaitions que nos élèves s’approprient le patrimoine naturel, social, philosophique, artistique qu’est le jardin. Depuis la charte de Florence signée en 1982, le jardin se définit comme monument vivant.

L’objectif de cette activité est d’aider les élèves à percevoir le jardin comme monument vivant : une composition d’architecture, dont l’élément principal est le végétal, donc vivante.

Les compétences que nous souhaitions développer chez nos élèves sont les suivantes : prendre du plaisir à découvrir la nature, avoir un regard différent sur l’environnement, prendre conscience de la notion de paysage, découvrir l’environnement sensoriellement, apprendre à observer, acquérir des notions naturalistes (arbres, cycle de l’eau, faune, paysage…), découvrir et valoriser un site proche, sensibiliser à l’environnement immédiat et à la part de nature qui le compose, réfléchir à l’impact de l’homme sur l’environnement, savoir laisser une trace sans détériorer.

Dans cette approche du jardin, les élèves de CP et de CE2 ont travaillé ensemble par groupes de 4

Sélectionner, choisir, trier, comparer…

Collecte d’éléments naturels
Chaque groupe va collecter sur le site toutes sortes d’éléments naturels : végétaux, branchages, pierres, feuilles, fleurs, herbe, baies, mousses, lichens, fruits…

Constructions collectives.
Organiser, coopérer, associer les éléments.

Réaliser un tableau.
Les élèves ont joué sur les formes, les matières, les couleurs, l’alternance, la répétition, les rythmes, les accumulations…

Choisir le support :
C’est l’endroit où l’on va créer son œuvre. Ce choix doit être pensé et motivé entre les élèves. Le paysage devient le support de l’œuvre : l’herbe, le bac à sable, le chemin, la vieille souche d’un arbre …

L’ARBRE DES FLEURS

Les œuvres sont collectives, posées par terre, éphémères …
Créer de cette manière est déstabilisant pour les élèves et pourtant c’est une véritable création avec des médiums autres que le pinceau et la peinture. Les élèves sont incités à jouer avec les couleurs, les matières, les formes et à utiliser différents styles (répétitions, alternances, quadrillages, accumulation, pavages, damiers, spirales, cercles concentriques, triangles…).

LE FLEURISTE

 

LA NATURE


TABLEAU DE FLEURS ET DE NATURE

 

LA TOMBE

 

LA FORET DU PRINTEMPS

 

L’ARBRE DU PRINTEMPS

 

BAZAR ARTISTIQUE

 

L’ARBRE DU PRINTEMPS

Nous avons réalisé un travail photographique pour conserver ces traces. Ici, la photographie fixe des instants éphémères afin de les garder en mémoire et de conserver les traces des différentes étapes du processus de création. L’image photographique est le témoin de l’œuvre.
Ensuite, le travail de production d’écrit, permet de légender les photographies pour conserver une trace des émotions ressenties.

Les tableaux seront encadrés et exposés sur les murs de l’école IDF pour restituer l’expérience vécue et partagée.

Rédaction : Cyril PROENCA et Naïma HALIM-JOSSE
Relecture éditoriale : Directrice adjointe du primaire